Série I5, 2022

Une série de peinture où la lumière est de nature corpusculaire. 

La série intitulée i5, en référence à l’anglais « high five » qui correspond à ce geste de la main pour saluer quelqu’un mais aussi « eye » qui signifie œil, est un travail sur la représentation corpusculaire de la lumière. La lumière en tant que particule est partout dans notre environnement, pourtant elle ne peut être perçue que lorsqu’elle interagit avec une autre matière. Aussi discrète et furtive soit-elle, elle est omniprésente et essentielle pour une bonne perception de notre environnement. Comment peindre cette lumière, si chère au peintre ? Elle est ici représentée à travers 5 de ses phénomènes : sa stratification, sa réfraction, sa projection, sa diffusion, et sa réflexion.

Ces peintures sont des huiles sur toile, au format 130 x 195 cm, réalisées en 2021. De gauche à droite : 

  1. Sunset
  2. Photons
  3. Kaléïdoscope
  4. Dispersion
  5. Airdrop