La tempera à l’oeuf

Le mot “tempera” est tiré du latin qui signifie mélanger ou combiner. Tempérer signifie “mettre une poudre en pâte à l’aide d’un liquide liant pour en faire une peinture”, mais également “faculté de régler, de mettre au point en prenant le juste milieu”. En l’occurence, ici le liant est l’oeuf, permettant alors de lier l’eau et l’huile.

La tempera à l’œuf est incontestablement une technique traditionnelle et historique remarquable.

Ses caractéristiques : 
C’est une peinture à l’eau ayant l’œuf comme liant, ce qui fait d’elle une émulsion de type « huile dans l’eau » car le jaune d’oeuf est “huileux”. Elle peut être modifiée en agissant soit sur la partie aqueuse, soit sur la partie huileuse, ces modifications donnent des tempéras « maigres » ou « grasses » selon les proportions de l’un ou de l’autre.
De multiples recettes existent pour sa fabrication, donnant des propriétés différentes. Il n’y a pas réellement de règle de fabrication standard à respecter.
C’est la technique la plus solide, une fois sèche elle ne se dissout ni à l’eau, ni à la térébenthine, ni à l’alcool. Par contre elle sèche très vite ce qui rend compliqué la réalisation des fondus et des dégradés par exemple. Et son œuf la rend très sensible à l’humidité et aux moisissures. Donc attention à la bonne conservation. C’est pourquoi, si vous fabriquez votre peinture vous-même, fabriquez-là au fur et à mesure de votre usage, ne la stockez pas elle moisirait.
Et contrairement à l’aquarelle ou à la gouache, il est possible de superposer les couches.

Son utilisation

C’est la technique traditionnelle des icônes, sur du plâtre ou sur des panneaux de bois recouverts d’un enduit (craie/colle de peau), bien que la toile fasse aussi très bien l’affaire de nos jours. Il faut juste que la surface soit assez absorbante. En séchant les couleurs se matifient et ternissent, mais l’application du vernis va leur redonner tout leur éclat. C’est une étape indispensable. Les enlumineurs autrefois utilisaient la pierre d’agate pour brunir les tempéras, outil généralement utilisé par les doreurs.

Pierre d'agate
Pierre d’agate

Son usage

Le rendu final est assez exceptionnel et unique. C’est idéal pour donner un style ancien à votre œuvre. Les couleurs préparées dans le commerce sont limitées mais les nuances sont toutes naturelles.
Cette technique est souvent utilisée comme ébauche sur laquelle on peint à l’huile par la suite.

Vierge à l'enfant. Cima
Vierge à l’enfant. Cima

Sa composition

Elle est donc composée de pigments et principalement de jaune d’œuf même s’il peut y avoir parfois l’œuf entier. Un faible pourcentage d’agent conservateur est indispensable afin que les produits naturels ne pourrissent pas trop rapidement.
Comme indiqué plus haut, les recettes sont innombrables. Selon Nicolas Wacker, la proportion pigment/œuf est de 1 :1, qu’il faut allonger avec de l’eau pour avoir la consistance souhaitée. Voici sa recette pour peindre avec l’œuf entier : “Cassez l’œuf dans une assiette sans briser le jaune et sans le mélanger au blanc. Avec une brosse, retirer le germe qui adhère au jaune, et aussi la peau qui l’enveloppe. Mettre ensuite l’œuf dans un flacon et secouer énergiquement. L’ajouter en peignant au pigment. Allonger à l’eau”. Selon lui, ajouter du vinaigre comme on le voit souvent dans les recettes, est complètement inutile car l’acide est néfaste sur certain pigment.

Sa forme

Elle n’est vendue que sous forme de petits tubes (environ 37ml), car d’une part elle est malheureusement très peu utilisée de nos jours, puis sa conservation est assez mauvaise dans la durée. La peinture finit par durcir dans son tube au bout d’un certain temps. Prenez soin de bien protéger vos couleurs de l’air libre, ça ne ferait qu’accentuer le processus. Il est conseillé de les mettre au frigo par exemple.

Les deux principales marques sont les Sennelier et les Daler-Rowney :

tempera à l'oeuf de Sennelier et de Daler-Rowney
tempera à l’oeuf de Sennelier et de Daler-Rowney

Historique

C’est la peinture à l’eau la plus ancienne, elle était utilisée par les égyptiens, les byzantins ainsi qu’à l’époque médiévale, puis  elle a cédé sa place petit-à-petit au XVe siècle lors de la découverte de la peinture à l’huile. (Suite de l’histoire ici!). Cette technique est tellement solide que les œuvres médiévales réalisées à la tempera à l’œuf sont les mieux conservées de notre patrimoine.

Jaune d'oeuf soleil par Dalì
Lever de soleil sur l’océan – Vladimir Kush
guest
70 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
lainé
lainé
1 année il y a

Bonjour,
merci pour les explications. Très intéressant.
Cordialement Jean-Pierre
https://sites.google.com/view/steackdartdart/home

Gonnet
Gonnet
2 années il y a

Bonjour Amandine,

3 questions relatives à cet article :

Vous parlez d’agent conservateur. Auriez-vous une marque ou un produit spécifique à conseiller pour ce genre de technique ? Avez-vous une idée de la quantité nécessaire en proportion par rapport aux pigments et à l’eau ?
Enfin, on trouve des articles ou vidéos sur ce sujet qui conseillent vivement d’utiliser de l’eau distillée ou déminéralisée pour cette technique, êtes-vous d’accord ?

Merci beaucoup

Sophie Cateau
Sophie Cateau
2 années il y a

Bonjour,

Je vais créer un jardin pédagogique de plantes tinctoriales et faire des ateliers pour enfants, pour l’instant.
Je vois partout écrit qu’il faut mélanger l’oeuf à des pigments en poudre. Est-il possible de faire la même chose avec de la teinture de plante liquide ?

Merci à tous pour vos commentaires enrichissants

Chaleureusement

Sophie Cateau

Cynthia
Cynthia
1 année il y a
Répondre à  Sophie Cateau

Bonjour Sophie,

Il est possible de transformer les colorants (couleur liquide) en pigments (couleur solide). Vous pouvez chercher pigment laqué (laked pigment) sur le web. On fabrique d’abord l’encre à partir du colorant (végétal, lichen, animal…), puis on le fusionne à une base minérale. Même si un colorant non-toxique donne un pigment non-toxique, il faudrait éviter que les enfants s’engagent dans ce processus. Vous pourriez faire cette étape intermédiaire.

D’une fabricante de peintures de beaux-arts et de pigments 🙂

Bonnes recherches

R?my
R?my
2 années il y a

Bonjour, Je suis conservateur et restaurateur de peinture dite de chevalet. Il existe plusieurs mélanges pour le liant associé à la technique. Cela fait 23 ans que je peins pour mon propre plaisir avec cette technique et quelques autres aussi.

J’utilise plusieurs recettes mais là plus simple est : 1 part de jaune d’œuf pour une part de vin blanc ou de vodka. deux ou trois gouttes d‘ huile essentielle de clous de girofle pour aider à la conservation dans un tout petit bocal très hermétique et au frigo 6 ou 7 jours. C’est le liant le plus économique qui soit.
Pour le bocal j’ai opté pour les touts petits bocaux à confiture en verre comportant un joint caoutchouc. Sans faire de pub, vous trouvez ceux ci sur Amazon ou simplement chez IKEA pour des prix très très modiques. Ces mêmes minuscules bocaux me permettent aussi de stocker les pigments.
Bonnes créations à vous.

Magda Hoibian
Magda Hoibian
1 année il y a
Répondre à  R?my

Bonjour, J’ai utilisé votre recette( merci à vous) et je fais maintenant mes couleurs de cette façon. Néanmoins, j’ai eu un souci personnel avec l’utilisation d’huile essentielle de clou de girofle: elle est un très bon conservateur, mais au séchage dans l’atelier où je reste longtemps l’odeur m’a fait mal au crane- je précise que je suis hyper sensible aux odeurs entre autres.- J’utilise actuellement donc de l’huile essentielle de lavande ou d’orange douce. J’ai une question concernant le temps de séchage : Sur des toiles ( Lin tendu sur des châssis de 80 x 100 cm environ) à combien estimez-vous le temps final de séchage svp ? J’ai l’impression ( et des lectures me le confirment) que c’est très très long. Merci , je suis preneuse des expériences. Cordialement, Magda Hoibian

Paul
Paul
2 années il y a

Bonjour,
je voudrai savoir si la technique du liant à l’œuf a tendance, comme l’acrylique, à “foncer” les pigments qu’on lui adjoint. J’ai fais des tests avec plusieurs liants acrylique de différentes marques en respectant les dosages, mais cela dénature trop la teinte de mes pigments, et ils s’en trouvent fortement obscurcis. J’ai obtenu de bien meilleurs résultats avec un liant à base de gomme arabique, mais c’est la cata en terme de conservation, ça se dissout à l’eau, sans pitié. je cherche un liant qui respecte au mieux la teinte originel de mes pigments.
Qu’en pensez-vous?
Merci.

Lise
Lise
3 années il y a

Bonjour c’etait Un rêve pour mois de faire des icônes. Je m’en suis procurée un livre. Et le matériel. Je suis comblée de découvrir cette méthode. J’aimerais savoir la meilleure recette pour l’émulsion avec les en jaune d’oeuf. Il y en a plusieurs je m’en perds un peu. Merci.

jean rousset
jean rousset
2 années il y a
Répondre à  Lise

Atelier école d’arts sacrés ” le THEODOKOS ” je pratique ,enseigne et expose depuis 25 ans . a votre disposition , pour toutes infos .

Moyu
Moyu
2 années il y a
Répondre à  Lise

Bonjour Lise,
J’ai chercher un livre de technique de la peinture à tempéra, pourriez-vous me dire lequel avez vous?
Merci d’avance

Moyu

sylvie
sylvie
3 années il y a

Bonjour
J’ai une question concernant l’application des couleurs. Pour obtenir ces merveilleux effets de transparence, on applique d’abord le sombre puis on va vers les teintes claires ou le contraire? merci
Sylvie

Hélène
Hélène
3 années il y a

Bravo pour votre site, découvert pas hasard !
je voulais me renseigner sur la technique de la tempéra à l’oeuf et j’ai trouvé assez d’informations pratiques pour me lancer …puis viendront les questions !
Merci .

léo
léo
3 années il y a

Bonjour, merci pour cet article. Je cherche un moyen de faire des couleurs translucides, pensez-vous que ce soit possible avec du blanc d’oeuf et du colorant liquide? Si oui, quel lien devrai-je utiliser avec le blanc d’oeuf? Merci d’avance de votre réponse 🙂

Martine
Martine
3 années il y a

Bonjour Amandine, Le peintre chez qui je prends des cour fabrique lui-même son medium maigre : eau+jaune d oeuf+vernis gras (vernis Dammar??).
L’eau est telle distillée ou déminéralisée ou du robinet??? Il m a dit qu’ il ne se conservait pas longtemps. Pourquoi?? Pouvez vous m indiquer les proportions de cette recette? Merci d’avance

Annick
Annick
3 années il y a

Bonjour
J’ai essayé les tubes de Sennelier,et c’est presque impossible tant la peinture sèche vite, même en utilisant leur médium.Comment procèder pour la première couche?
Merci

Gabriel Parsy
Gabriel Parsy
3 années il y a

Bonjour,
J’ai écrit quelques Icônes avec des pigments et de la tempera à l’oeuf, sans blanc, avec une dose d’eau équivalante au jaune ( sans la membrane) mais avec une dose d’alcool pour fruit ( ou marc…) à la place du vinaigre blanc . C’est bien plus agréable à l’odeur, elle se conserve plus longtemps ( au frigo, petit pot bien bouché), et c’est bien meilleur si on humecte parfois son pinceau à la bouche … Amicalement,
Gabriel .

Héloïse de Bouclans
Héloïse de Bouclans
3 années il y a

Merci pour vos précieux conseils. J’ai réalisé dernièrement une copie de tableau, je partage à ma communauté (heloisedebouclansart) votre article pour leur expliquer la technique.

Bonne continuation

Olga Kataeva
Olga Kataeva
3 années il y a

Bonjour,

Merci infiniment pour votre site avec des informations abondantes et d’une qualité exceptionnelle.

Si le nombre de couleurs proposés en commerce est limité, peut-on alors préparer soi-même les couleurs à la tempera en prenant n’importe quel pigment? Existent-ils des contraintes dans le choix des pigments?

Merci beaucoup,

Olga Kataeva

Inge
Inge
3 années il y a

Bonjour, Amandine.
Grand merci pour votre formidable site!
“Cette technique est tellement solide que les œuvres médiévales réalisées à la tempera à l’œuf sont les mieux conservées de notre patrimoine.”
Pourquoi-t-il les peintres favorisent la peinture à l’huile à telle façon?

Vincendeau Philippe
Vincendeau Philippe
4 années il y a

Bonjour
La tempéra à l’oeuf est une technique que j’aime beaucoup.
Je réalise des icônes en complément de mon travail de peintre.
L’exigence, celle d’avoir ce fameux enduit qu’on appelle levka, à raison d’une bonne quinzaine de couches, et puis la douceur des couches de couleurs, pigments,donne un résultat vraiment très beau,et puis vient l’adresse des gestes du pinceau.
Le vernis,>>> deux à trois couches de gomme laque,
Vraiment cette technique demande à être plus connue.
Et elle prend toute sa place dans mes réalisations picturales.
Je vous remercie de vos renseignements.
Philippe artiste peintre TOULON

Sara Linda
Sara Linda
2 années il y a
Répondre à  Vincendeau Philippe

Bonjour M. Vincendeau.

Une petite question par rapport au vernis, comment est ce que vous préparez la gomme laque pour le vernis?, je suis intéressé de proteger mes illustrations dans cette technique de tempera à l’oeuf.

Merci de votre réponse

Christine Lambert
Christine Lambert
4 années il y a

Bonjour et merci pour ce partage d’informations.
Je cherche un conseil sur le vernis. Je suis peintre et j’utilise la tempéra sur toile depuis longtemps mais j’ai changé de préparation depuis peu, je melange l’oeuf blanc et jaune auquel j’ajoute de l’huile polymérisée.
Je travaille ensuite en enlevant la peinture que j’ai posée. Cela paraît un peu compliqué mais mon problème est que j’ai beaucoup de «  traces » ou de «  reflets » dus aux différences de matite et de brillance.
J’imagine qu’il me faut mettre un vernis mais j’aimerai ne pas obtenir un résultat trop brillant.
Est ce que les vernis pour l’huile mat sont vraiment mat, est ce qu’il existe d’autres produits ?
Merci beaucoup par avance de votre aide.

Paul Beauchemin
Paul Beauchemin
4 années il y a

Très instructif,pour mes premiers pas en tempéra, suite à l’aquarelle que j’affectionne. J’expérimente l’acrylique sur panneau de mélamine sablé fin et je vais la tempéra sur ça.

Yvan Poznanski
Yvan Poznanski
4 années il y a

Merci de votre réponse.

J’ai un objet en bois qui a été enduit avec une tempera à l’œuf + kaolin.
L’objet doit être restaurer dans son état originel. Il faut enlever une partie de l’enduit.
Cet enduit a près de 50 ans.
Question : comment dissoudre cet enduit ?

Bien à vous,
Yvan

Yvan Poznanski
Yvan Poznanski
4 années il y a

Bonjour,

Je souhaite savoir si le jaune d’œuf influe sur les teintes des pigments.
Je pense en particulier au pigments clairs ou blancs, bleu, etc
Est-ce qu’un pigment blanc mélangé au jaune d’œuf conserve sa teinte blanche ?

Sinon quels conseils donneriez-vous ?

Bien à vous,
Yvan

Nicole Virtue
Nicole Virtue
5 années il y a

Bonjour,
Je souhaite peindre à la tempera sur une toile.
Voici des questions, dont je ne trouve aucune réponse. Pouvez-vous m’aider ?

Préparation de la toile
– Combien de couche de gesso synthétique dois-je appliquer sur la toile ?
– Avez-vous une proposition de pinceau pour appliquer le gesso sans que cela ne fasse des traces de poils ?
– Dois-je poncer la dernière couche de gesso (finis plastique à cause du gesso synthétique)?
Si oui, avec quel grain de papier ?

Application de la tempera
– Comment réussir à faire des fondus pour les carnations du visage ?

Vernis final sur tempera
– Quel vernis synthétique est-il préférable d’utiliser sur la tempera ?
– Si j’applique des feuilles métalliques (imitation or) puis-je appliquer le vernis à la fois sur la tempera et sur les feuilles métalliques ?

Grand merci!
Nicole

Nicole Virtue
Nicole Virtue
5 années il y a
Répondre à  Nicole Virtue

Amandine,
Merci beaucoup de votre réponse.

Merci également de me confirmer que je peux appliquer le vernis final sur les feuilles de métal, imitation or, en même temps que sur la peinture tempera.

Bien cordialement
Nicole

Pierre-François
Pierre-François
5 années il y a

Personnellement je n’utilise la tempera à l’œuf que pour faire de la reproduction d’icônes.
Je prépare une émulsion à l’œuf qui me sert de médium que j’utilise pour appliquer mes couleurs à partir de pigments en poudre le plus souvent, soit à partir de tubes d’aquarelle au miel Sennelier.
La recette que j’utilise pour mon émulsion à l’œuf est la suivante pour un jaune d’œuf :
– 1 volume de jaune d’œuf,
– 1 volume de bière,
– 1/2 cuillère à café de miel,
– 3 à 4 gouttes d’agent conservateur Sennelier,
– 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de lavande.
Je conserve le tout dans un flacon avec une pipette compte-gouttes dans le réfrigérateur, ne le sortant que pour les séances de peinture.
Il se conserve ainsi sans problème une quinzaine de jours.

Géry van der Kelen
Géry van der Kelen
5 années il y a

Est-ce que la technique d’à la temera s’applique sur du bois ou panneau de bois ou sur une toile uniquement ?
Merci !

Philippe
Philippe
5 années il y a
Répondre à  Géry van der Kelen

Bonjour, je visite le site, plutôt bien intentionné (mais pas toujours bien rigoureux) et donc vous répond:
Cette technique, quelque soit la partie de l’oeuf qu’on utilise , reste quelque chose de peu souple et est traditionnellement utilisée sur panneaux, ou papier (enluminures) avec évidemment des exceptions( Botticelli); mais si on veut éviter des craquelures, étant donné l’élaboration minutieuse d’une séance, mieux vaut minimiser les risques.

Amandine Gilles
Amandine Gilles
5 années il y a
Répondre à  Philippe

Merci Philippe pour ces précisions. Vous confirmez donc à Géry van den Kelen que la tempéra à l’oeuf s’applique sur tous les supports (en favorisant toutefois les supports rigides ou semi-rigides). Mais vous ne nous dites pas comment minimiser les risques pour éviter les craquelures…
Merci de souligner la belle intention de mon site, mais il gagnerait en qualité si vous me disiez en quoi il pourrait être plus rigoureux. Merci de votre retour. Cordialement. Amandine

Amandine Gilles
Amandine Gilles
5 années il y a
Répondre à  Géry van der Kelen

Bonjour, une peinture en général s’applique sur tout support du moment que celui-ci est correctement préparé (encollage + enduction). Merci à vous !

Elsa
Elsa
5 années il y a

Bonjour!
J’ai terminé il y a quelques semaines une peinture (170 x 140 cm) en tempera à l’oeuf fait maison, (jaune d’oeuf, pigment, un peu de blanc d’oeuf, eau distillée, gouttes de vinaigre) et voilà qu’une partie du tableau sent mauvais! C’est surtout une partie de couleur jaune, qui est une superposition de couches de différentes couleurs, non pas le tableau dans son entier, c’est un problème local. est-ce normal qu’il sente mauvais? Est-ce qu’une couche de vernis pourrait regler cela? De quel type? Y’a t-il un moyen de sauver cette peinture? Je dois préciser qu’il y a aussi de l’humidité dans mon atelier, malgré tout les absorbeurs d’humidité que j’ai installé. Si je la change de place, cela pourrait-il se résoudre? Merci pour votre aide!
Elsa

Amandine Gilles
Amandine Gilles
5 années il y a
Répondre à  Elsa

Bonjour Elsa,
Le problème de l’odeur provient vraisemblablement d’une mauvaise réaction chimique entrainant un pourrissement local. Il est fort probable que la présence du vinaigre en soit la cause. On peut lire dans certaines recettes que le vinaigre, vinaigre blanc et le jus de citron sont conseillés car ils confèrent de la fluidité et sont antiseptiques, cependant ils contiennent des acides qui sont néfastes pour certains pigments comme l’outremer et blanc de zinc entre autre. Mieux vaut retirer le vinaigre de la recette et ne préparer que la quantité de peinture à utiliser (ne pas la stocker).

Huet Ludovic
Huet Ludovic
6 années il y a

Bonjour et félicitations pour ce site !
J’espère que vous n’allez pas me trouver le dernier des incapables. Je suis confronté à un problème complètement incompréhensible. J’ai essayé la tempera Sennelier sur différents support (bois, papier et toile apprêtés d’enduits universel ou de préparations acryliques maigres, mats ou brillantes…) et elle ne tient JAMAIS, même après des mois de séchage !!! Je ne vis pourtant pas en Amazonie où le taux d’humidité est démentiel, et je suis un peintre confirmé m’étant affronté à de nombreuses techniques. Alors ? Avez-vous rencontré au cours de votre expérience comme prescriptrice de matériel des gens ayant eu le même souci ? Sennelier m’a fait tourner en bourrique d’un appel à l’autre sans jamais me rappeler ni m’apporter de réponse… Bien amicalement

Amandine Gilles
Amandine Gilles
6 années il y a
Répondre à  Huet Ludovic

Bonjour, j’ai eu peu de retour sur les tempéras en tube, mais ce que je peux vous dire c’est que ces couleurs sont prévues pour avoir un séchage lent afin d’être conservées un maximum de temps dans leur tube. Ce sont donc des tempéras grasses, et leur manque d’adhérence peut provenir probablement de mauvaises proportions dans l’émulsion eau/huile… Le diluant habituel est l’eau, mais comme vos couleurs ont l’air d’être trop grasses (trop huileuses), avez-vous tenté de les diluer à l’essence de térébenthine? A priori cela devraient les rendre plus fluides et plus maigres. Si oui et que cela ne change rien à l’effet indésiré, alors je vous recommande l’emploi du fiel de bœuf. Ce produit est à utiliser en très faible proportion (à peine 10%) ou à appliquer directement sur le support avant la couche de peinture. Le fiel de bœuf permettra de favoriser l’accroche. L’adhérence sur les supports lisses (même le verre ou le métal) est une des ses caractéristiques. N’hésitez-pas à me contacter pour la suite si besoin. A bientôt !

Huet Ludovic
Huet Ludovic
6 années il y a
Répondre à  Amandine Gilles

Merci, vous êtes très gentille. Je vais essayer le fiel car l’essence me pose des problèmes quant à son odeur… Je vous tiens au courant. Amicalement Ludo Huet

deregnaucourt
deregnaucourt
6 années il y a

Bonjour Amandine,

Concernant la tempéra, tu nous explique que l’on peut faire de la tempéra sur toile. Pourrais-tu dans ce cas m’indiquer le type d’enduit qui serait le plus adapté à ce support ?
Cordialement

Amandine Gilles
Amandine Gilles
6 années il y a
Répondre à  deregnaucourt

Bonjour, le gesso ordinaire convient très bien. Cordialement

Trinh Ta
Trinh Ta
7 années il y a

Pour les personnes qui lisent l’Anglais, voici un livre de référence sur la technique Tempera à l’œuf écrit par Altoon Sultan. Il n’existe plus sur le marché, mais l’auteur a la générosité de nous le partager. Merci infiniment!
http://altoonsultan.blogspot.com

Trinh Ta
Trinh Ta
7 années il y a
Répondre à  Trinh Ta

Oupps! Petit détail manqué: le titre du livre est “The Luminous Brush” – Vous pouvez le trouver au côté droite, en bas de la première page du blog.

Amandine Gilles
Amandine Gilles
7 années il y a
Répondre à  Trinh Ta

Merci pour cette information !

martinez
martinez
7 années il y a

Bonjour,
La tempera à l’œuf utilise le jaune d’œuf avec les avantages/inconvénients ci-dessus. Cette technique est préférée pour les dépôts épais comme dans les icônes, aux multiples couches superposées, car la couche finale reste souple.
Cependant, l’emploi du blanc d’œuf battu procure un éclat supérieur des couleurs mais la couche doit être aussi fine que possible pour éviter les craquelures du dépôt. L’addition d’un peu de jaune et/ou de miel permet de limiter les risques de fissuration. Contrairement à la tempera au jaune d’œuf, la détrempe au blanc d’œuf peut se conserver très longtemps humide (avec l’addition d’un conservateur tel l’essence de girofle) ou indéfiniment à sec (comme avec les godets d’aquarelle industriels). Sa réversibilité est bien plus limitée que pour la tempera au jaune d’œuf mais, tout en permettant d’éventuelles corrections, elle est suffisante pour permettre sans problème majeur la superposition des couches. La détrempe au blanc d’œuf donne de superbes résultats en enluminure.

Amandine Gilles
Amandine Gilles
7 années il y a
Répondre à  martinez

Bonjour,
Merci pour ce superbe complément d’information !

Mauve
Mauve
7 années il y a

Bonjour,

Que conseilleriez-vous comme vernis ou couche de protection ?
Je suis un peu perdue !

Merci.

Amandine Gilles
Amandine Gilles
7 années il y a
Répondre à  Mauve

Bonjour,
Les vernis pour peinture à l’huile conviennent très bien.
Cordialement

Nicolas Philippe
Nicolas Philippe
7 années il y a

Bonjour, navré de vous déranger mais je vais passer dans quelques temps une épreuve d’Histoire des Arts dans laquelle je vais présenter une oeuvre qui a été faite (peinte) avec cette technique. Mais si je résume, la Tempera est une technique qui consiste à faire intervenir un mélange (d’œuf et d’eau) et ce mélange, une fois appliqué sur la toile/le support donne un effet “vieux”, ancien à l’oeuvre peinte ?
Merci de vos réponses.

Amandine Gilles
Amandine Gilles
7 années il y a
Répondre à  Nicolas Philippe

Bonjour,
La tempera est aussi bien une technique qu’une préparation. Par définition la tempera est une émulsion, c’est-à-dire que deux produits qui s’opposent parviennent à se mélanger (huile/eau ou oeuf/eau). Mais elle est aussi la technique qui consiste à utiliser l’œuf (le jaune principalement)comme liant.
Cette technique est ancienne car elle est en quelque sorte l’ancêtre de la peinture à l’huile (apparue dans sa forme moderne au XVe siècle). Cet effet “vieux” vient simplement du fait que cette technique est très peu utilisée de nos jours, seulement par les peintres d’icônes notamment. Et les références visuelles que nous avons de cette technique proviennent d’œuvres qui se trouvent dans nos musées. Mais en soi, rien n’empêche de peindre à la tempéra à l’œuf des sujets tout à fait contemporains…
Si elle est peu utilisée de nos jours, c’est que la peinture en tube se conserve très mal à cause de l’œuf, il faudrait broyer sa couleur soi-même avant chaque séance. De plus sa pratique demande un certain savoir-faire, car étant donné qu’elle sèche très rapidement en formant un film solide, son application doit se faire par petites touches.

C’est une très belle technique mais qui malheureusement fait partie de cet artisanat d’art un peu oublié…

J’espère que ma réponse vous convient.
Bonne chance pour votre épreuve!

Cordialement

Anne Barkhausen
Anne Barkhausen
8 années il y a

Bonjour et félicitations pour ce site bien fait et pratique. Retrouvons enfin nos bonnes vieilles techniques confisquées par les temps modernes. Elles ont fait leurs preuves et doivent nous servir à grandir. Le diplôme délivré au Mans ou à Bordeaux s’appelle “peintre en décor, mention techniques anciennes” de niveau III (bac+2), il permet une autonomie créatrice appuyé sur ces techniques.
Bravo pour ce site efficace. AnneBarkhausen.

Amandine Gilles
Amandine Gilles
8 années il y a
Répondre à  Anne Barkhausen

Merci Anne pour votre soutien ainsi que votre indication pour cette formation. Elle m’a l’air effectivement plutôt intéressante!

Trinh Ta
Trinh Ta
8 années il y a

Le vernis me semble trop fort pour une peinture à base du jaune d’œuf. Il existe d’autres manières de protéger une tempera comme huile Olifa. Récemment, j’ai même fait un essaie avec la cire froide (Cold Wax): on met une couche très mince partout sur la peinture et la frotte légèrement comme faire cirer une chaussure. Pour le moment, je suis satisfaite du résultat car les teintes de couleur deviennent plus intenses. Il faut cependant attendre plusieurs mois pour être sûr que ça sèche avant de mettre une couche de protection dessus.

Flore
Flore
8 années il y a

Je pratique (en débutante) la tempera : les tons restent lumineux, les couleurs restent “fraîches” …elles ne se ternissent pas au fil du temps !?
Il faut choisir (je vous cite) 😀 😀
“Et contrairement à l’aquarelle ou à la gouache, il est possible de superposer les couches”
“En aquarelle, les couleurs s’appliquent par superpositions, commençant toujours par le plus clair jusqu’au plus foncé.”https://www.art-totale.com/fiche-technique-aquarelle/#more-202
C’est très agréable d’avoir un site où il est question de techniques 😉 🙂

Amandine Gilles
Amandine Gilles
8 années il y a
Répondre à  Flore

En effet vous avez raison, les couleurs ne ternissent pas dans le temps sinon les œuvres médiévales ne seraient pas aussi bien conservées. Par contre il y a une réelle différence entre les teintes encore fraîches et celles qui sont sèches. C’est un cas de figure que je connais, sur toile les couleurs à la tempera se sont rapidement matifiées et les teintes ont perdu tout leur éclat. Pour les raviver la pose de vernis a été indispensable. C’est certainement du à la toile trop absorbante, peut-être pas assez préparée. Bien évidemment, les réactions peuvent être multiples étant donné que les proportions utilisées et les préparations des supports seront différents selon les personnes.

Quant aux phrases que vous citez, dans le sens c’est en effet une contradiction mais pas dans la pratique. L’aquarelle et la gouache sont des peintures “réversibles”, c’est-à-dire qu’une fois sèches il suffit de remouiller pour que les couleurs se rediluent, ce qui rend compliqué les reprises et les superpositions. Tandis que la tempera est une technique permanente grâce à la présence de son oeuf, donc vous pouvez mettre une touche de bleu sur du jaune déjà sec sans risquer d’avoir du vert! Chose difficile à obtenir avec de la gouache ou de l’aquarelle 🙂

Flore
Flore
8 années il y a
Répondre à  Amandine Gilles

Je ne l’ai pas encore testé sur toile mais sur bois préparé : ceci explique peut-être cela 😉
Merci pour ces précisions 🙂

Jean-Pierre Brazs
Jean-Pierre Brazs
8 années il y a

Bien volontiers ! A bientôt.

Jean-Pierre Brazs
Jean-Pierre Brazs
8 années il y a

Bonjour,
bravo pour vos articles !
Pour enlever l’enveloppe du jaune d’œuf, j’utilise personnellement une méthode très efficace qui consiste à déposer la poche sur un papier essuie-tout à la faire rouler vers le bord. Il suffit ensuite de percer la poche avec une lame de cutter pour recueillir le jaune dans un récipient. La totalité de l’enveloppe reste accrochée sur le papier.
Bien cordialement
Jean-Pierre Brazs (auteur de “Manières de peindre, carnets d’atelier)

Amandine Gilles
Amandine Gilles
8 années il y a
Répondre à  Jean-Pierre Brazs

Merci beaucoup et sachez que c’est un honneur de vous savoir comme lecteur, vous êtes une référence 🙂
Et n’hésitez pas à commenter mes articles, je suis convaincue que vous avez plein d’autres astuces à nous faire partager!!