Cette vidéo est impressionnante par la facilité avec laquelle le Maître italien Donato Grieco réalise un tableau de style Baroque. Il nous montre la manière dont il travaille, étape par étape, du dessin jusqu’au glacis final.

 

  1. Il utilise ici un support de toile sur châssis sur laquelle il a peint une première couche d’un ton ocre rouge. L’acrylique est ce qu’il y a de mieux pour ça, étant une peinture à l’eau, elle a l’avantage d’être bien absorbée par la toile et de sécher rapidement, donc si vous peignez à l’huile par dessus pas de risque de craquelure à ce niveau là. La teinte pour le fond n’est pas choisit par hasard, le “rougeâtre” ou l’ocre rouge étaient couramment utilisés jusqu’au XIXe siècle (jusqu’à l’arrivée des Impressionnistes). Cette teinte permet de réchauffer les couleurs et donc de donner une ambiance plus intimiste au sujet, cela favorise entre autre l’emploi du “clair-obscure”. Vélasquez, le Greco et Rembrandt par exemple utilisaient ce genre de fond brun-rougeatre.

    Rembrandt-Velasquez- Le greco
    Rembrandt-Velasquez- Le greco
  2. Il exécute le dessin à la craie de manière très sommaire. Il met en place le “squelette de la composition,” pour le citer.
  3. Ensuite il trace les lignes principales à la peinture à l’huile dans une teinte foncée avec un fin pinceau, afin de marquer cette composition.
  4. La 4e étape est celle où il place les ombres et les lumières qui vont construire l’oeuvre. Un brun sombre pour les ombres et un mélange d’ocre jaune et blanc pour les zones de lumière. Le maître Donato Grieco appelle cela la “grisaille“, c’est-à-dire peindre en camaïeu, utiliser différents tons d’une seule couleur, bien que normalement ce soit le gris, d’où son nom. La grisaille doit affirmer la structure et progressivement accentuer les contrastes. C’est ainsi que le clair-obscure sera obtenu. peindre style baroque
  5. Une fois la structure faite, voilà l’étape de mise en couleur, “pour enrichir la texture”. On peut voir dans la vidéo qu’il place grossièrement par aplats les couleurs, puis avec un autre pinceau ou bien même avec ses doigts, ils les estompent pour créer des effets de fondu, réaliser ce qu’on appelle picturalement un “modelé” (déf : Forme et relief donnés à une figure à l’aide des couleurs, des valeurs, des ombres et des lumières, Dictionnaire technique de la peinture : Pour les arts, le bâtiment et l’industrie par André Beguin)
  6. Puis la vidéo le montre appliquer une couche d’un liquide blanchâtre sur toute la surface du tableau une fois sèche. Ensuite il met en place les glacis (à ce stade on comprend que le peintre utilise ici de la peinture acrylique, et non de l’huile). peindre a l'ancienne
  7. Enfin, dernière étape, l’application des glacis. Un glacis étant une fine couche de peinture transparente. Ceux-ci permettent de préciser le travail, de rehausser les tons et de donner vie au sujet par les éclats de lumière ou de couleurs placés judicieusement. A la fin de la vidéo, le peintre a retravaillé tous les détails, le tableau est net et précis.

peindre avec clair obscure

Cette vidéo montre comment peindre à la manière du Caravage par le travail du clair-obscur, à la manière du Greco par la touche, et de Vélasquez par la technique.

Quant au style Baroque, il est apparu au début du XVIIe siècle, c’est un art très présent en sculpture et en architecture. Les “artistes” (terme inexistant à l’époque) voient la vie comme “le théâtre du monde”, d’où le faste et les formes exubérantes. On abandonne la manière figée du Moyen-âge et la statique de la Renaissance . En peinture cela se traduit par des ambiances intimistes, notamment par l’emploi des couleurs chaudes, l’utilisation du clair-obscure, le mouvement et l’expressivité des personnages.